À PROPOS DE NOUS

Le centre national subalterne pour les recherches en femmes et documentation (CNSRFD – TZ en acronyme) pour la République Unie de la Tanzanie est lancé en 2009 sous l’appui technique de l’UNESCO/UNIFEM, ainsi que une série de réunions de consultation des initiés qui étaient entreprises pour décider l’établissement du centre national subalterne en Tanzanie, tandis que l’institut de développement communautaire à Tengeru (IDCT) a été choisi d’ être la maison d’ activités du centre et il affirmait d’être le lieu important pour les activités du centre national Ce centre a été réglé comme l’institut autonome et indépendant de travailler avec les organisations différentes y compris les instituts gouvernementaux, les autorités, les sociétés civiles et les organisations non gouvernementales dans l’accomplissement ses responsabilités et aussi, le centre étend sa communication au centre régional sur les femmes, genres et Renforcement de la paix dans la zone des Grands Lacs (RCW-GL), de Kinshasa, à la République Démocratique du Congo

Le centre tient à faire les recherches et répandre les informations de recherche sur les femmes dans le pays et travailler étroitement avec les centres nationaux subalternes d’onze états membres de la zone des Grands lacs qui sont l'Angola, le Burundi, la République démocratique du Congo, République du Congo, de l'Afrique centrale République, le Kenya, l'Ouganda, le Soudan, le Rwanda, la Tanzanie, la République du Sud-Soudan et de la Zambie et les autres organisations dans la zone pour aider les femmes à participer complètement au renforcement de la paix tels empêchement des conflits et leurs règlement et chérir les droits humains , et empêcher la violence basée sur le genre (VBG) dans la zone
Créer un meilleur environnement qui se rend compte des droits humains, égalité et harmonie pour l’autorisation économique, politique, sociale, et culturelle des femmes et des hommes dans notre société afin d’assurer le développement durable au sein de la société
Le centre travaille comme le département d’observatoire, des ressources et des’ informations pour les affaires des femmes à travers faire les recherches sur égalité des sexes, le renforcement de la paix et les droits humains pour les femmes au niveau national et interconnexion aux autorités gouvernementaux, les universités et des organisations de la société civile à travers sensibiliser, le lobbying et préconiser pour éradiquer toutes les formes de discrimination et violence contre les formes, en renfonçant les capacités des femmes en leur donnant l’opportunité d’acquérir la connaissance, compétence et soutien pour la participation de femmes au développement.
Les valeurs fondamentales focaliser sur :
  1. Les droits des femmes : Le Centre met effort pour garantir que les femmes ont des droits égaux à ceux des hommes, et ce tant que la partie essentielle de leur droits humains.
  2. L’égalité des sexes : le centre déclare la présentation égale et l’engagement complet des hommes et des  femmes au développement.
  3. Autonomisation : le centre croit que tous les gens ont les mêmes culpabilités potentielles qui devraient utiliser pour chercher, maintenir la paix et empêcher les conflits avenir.
 
Le centre national subalterne s’occupe à libérer, promouvoir, protéger et respecter droits humains des femmes, égalité des sexes et de la paix dans notre pays. Ceci est accompli à travers renforcement des capacités dans les études des femmes et recherche à propos genre et renforcer la liaison entre la recherche et formulation des politiques de façon à assurer la participation complète des femmes à la transformation et le développement durable dans le cadre de la reconstruction post-conflit.
  1. (a) Soutenir le développement des principes fondés sur la preuve en favorisant les droits des femmes, égalité des sexes et la consolidation de la paix. Les organisations non gouvernementales (les ONG) académiques et compétentes à entreprendre des recherches axées sur les politiques dans les domaines où il ya des lacunes éprouvée et fournir des informations nécessaires au développement de politiques et de programmes adaptés au genre, ainsi que des campagnes de sensibilisation. Questions à traiter seraient identifiés en consultation avec les partenaires concernés, y compris les ministères, les ONG de femmes et des universitaires.
  2. (b) Cotiser au renforcement des capacités humaines et les capacités institutionnelles à engager dans la recherche axée sur les politiques, la formulation de politiques fondées sur des preuves, de sensibilisation et de plaidoyer concernant la participation, droits et l'égalité des femmes et se concentrer sur l'établissement ou entretenir les études des femmes et les programmes de recherche fondées aux sexes aux universités dans le pays.
  3. (c) Travailler comme un domicile observatoire et dégageant sur les informations rapprochées aux questions des femmes en Tanzanie. Le centre collectionne, garde et répand plusieurs informations de recherche et documentation produite sur le statut et les conditions des femmes dans un pays, aussi bien que les des informations sur les meilleures pratiques. . Il crée aussi des banques de données des femmes universitaires, les études des femmes et ceci des genres en Tanzanie et les ONG des femmes..